Comment protéger votre site Web du Negative SEO ?

Méthodes de Black Hat SEOGoogle réprime et continue à sévèrement pénaliser les spécialistes du marketing qui utilisent des méthodes de black hat SEO (Le Black Hat SEO est une stratégie de référencement naturel (SEO) dont les techniques d’optimisation ont pour but d’obtenir un meilleur positionnement sans respecter les normes et les recommandations des moteurs de recherche. On parle d’optimisation illégale ou non éthique.). Il fut un temps où de nombreux professionnels de l’optimisation pratiquaient le black hat SEO. Au cours des dernières années, l’industrie du référencement a connu de nombreux changements, et il est devenu plus difficile d’utiliser les faux moyens en raison des nouvelles restrictions de Google.

Il est ainsi plus complexe de se classer dans les premiers résultats pour des mots-clés concurrentiels sur Google. Cela nécessite un travail minutieux et acharné, une compréhension des algorithmes et l’utilisation de méthodes de White Hat SEO (optimisation d’un site web en suivant les recommandations de Google en la matière sans tenter de manipuler l’algorithme de pertinence du moteur). L’ensemble du processus demande beaucoup de temps et d’efforts. Par conséquent, certains référenceurs choisissent d’utiliser des raccourcis contraires à l’éthique. Ils mènent des campagnes de référencement négatif ou negative SEO (NSEO) afin de nuire au classement et au trafic de leurs concurrents.

Qu’est ce que le Negative SEO ?

Qu'est ce que le negative SEOLe negative SEO est une méthode utilisée pour dégrader la réputation et le classement d’un concurrent dans les moteurs de recherche. Ces pratiques contraires à l’éthique sont mises en place pour paralyser le classement des concurrents dans les moteurs de recherche. Il consiste à partir du fait qu’un site qui ne suit pas les recommandations sera mal référencé. Le référencement négatif profite alors des pénalités données par les moteurs de recherche pour impacter négativement le référencement d’un site.

Dans les pratiques sanctionnées par ces derniers, nous pouvons compter entre autre :

– Les backlinks non pertinents et en masse.
– Les contenus dupliqués.
– L’ accumulations de mots-clés.
– Etc…

Ainsi, dans le but de détériorer le référencement d’un site Web, il suffira pour un référenceur malveillant d’appliquer ces mauvaises pratiques sur son concurrent, qui fera chuter son positionnement dans les moteurs de recherche. Et par conséquent améliorera le sien.

Les pratiques du référencement négatif

Les personnes pratiquant délibérément le référencement négatif peuvent utiliser certaines techniques pour altérer le classement et le trafic de leur concurrent.

Ils peuvent par exemple produire en masse des backlinks de mauvaise qualité pointant vers le site Web du concurrent ou bien lui supprimer des liens de bonne qualité. Ils sont également susceptibles de copier son contenu dans le but de le diffuser dans un maximum d’endroits sur internet. Il pourra aussi arriver à hacker son site afin de modifier le contenu, y ajouter des publicités, pour diminuer la qualité des pages et du site. Ou encore, créer de faux profils de médias sociaux comme sur Facebook, ou sur Google My Business et donner de faux avis le dénigrant. Cela ruinera sa réputation en ligne et le décrédibilisera.

Le référencement négatif est une menace réelle pour les sites Web souhaitant obtenir un meilleur classement dans les premiers résultats de recherche. Cela impactera directement la visibilité, l’image et les revenus de la société.

Les pratiques du negative SEO

Afin de savoir si votre site est victime de negative SEO et de s’en protéger, il suffit de surveiller certains signes :

– Une baisse de trafic considérable.
– Une dégringolade du positionnement dans les moteurs de recherche.
– Une alerte reçu par Google qui vous précise que les techniques SEO employés ne sont pas les bonnes.
– Un taux de rebond anormalement important.
– Un nombre d’avis négatif étrangement élevé sans justification.

Il sera alors important de rester vigilant et de suivre certains conseils, dans le but de se protéger de ce type de manœuvre.

Prévenir les attaques de Negative SEO

1 – Configurez les alertes Google via Google Search Console

Configurer les alertes Google via Google Search Console

Les alertes Google sont très efficaces pour suivre les événements liés à votre site Web. Une fois les alertes Google définies, vous recevrez une notification instantanée si :

– Votre site Web rencontre une attaque de malware
– Les pages du site Web ne sont pas indexées
– Vous recevez une pénalité de Google

Si vous n’avez pas encore activé les alertes Google, connectez votre site Web à Google Search Console. Puis connectez-vous à votre compte et cliquez sur Préférences des outils pour les webmasters. Activez les notifications par e-mail et choisissez de recevoir des alertes pour tous les types de problèmes.

2 – Protégez votre site Web contre le piratage

Protégez votre site Web contre le piratage

Parfois, des sites internet sont piratés et des modifications importantes sont apportées au code. Ces modifications peuvent grandement l’endommager. De telles tentatives sont redoutées et ont un impact direct sur le classement et le trafic. Pour s’en prémunir, il est essentiel de protéger votre site avec un antivirus à jour et un SSL (Secure Socket Layer : technologie de cryptage de données qui sécurise les échanges sur internet. Il correspond à la version sécurisée des site web, visible par l’internaute via « https » dans l’url). Le protocole https pourrait également vous permettre d’obtenir un meilleur classement dans les moteurs de recherche car Google signale les sites moins sécurisés.

En outre, si vous utilisez WordPress, vous pouvez installer le plug-in Google Authenticator. Dès que vous vous connecterez, il vous sera demandé de saisir un code généré par Google. Puis, pensez à choisir des mots de passe forts et effectuez des sauvegardes régulières de votre site Web.

3 – Contrôlez régulièrement vos backlinks

Contrôlez régulièrement vos backlinksLa plupart des attaques de negative SEO sur un site Web s’exécutent sous forme de backlinks. Par conséquent, les surveiller de près pourra vous aider à échapper à la menace de cette technique malveillante. Les personnes effectuant un référencement négatif créent généralement des centaines et des milliers de backlinks de mauvaise qualité pointant vers votre site. Il vous faudra alors prendre soin de les surveiller régulièrement et d’être au courant quand une personne crée des liens redirigeant vers vous.

Pour cela, vous pouvez utiliser divers outils de surveillance des liens comme MonitorBacklinks.com par exemple. Ces outils vous avertissent lorsque votre site Web reçoit de nouveaux backlinks ou en perd quelques-uns. Vous pouvez aussi analyser les graphiques de liens. S’il présente une chute ou un pic soudain, cela peut signifier une attaque de negative SEO. Sinon, vous pouvez désavouer les liens via l’outil Google Disavow Links. Il vous permettra d’indiquer à Google les liens externes à rejeter, qui ne doivent pas être pris en compte. Pensez par ailleurs à surveiller vos meilleurs backlinks en gardant une trace de ces derniers. Vous pourrez ainsi vous apercevoir quand l’un d’eux disparait.

4 – Surveillez le contenu dupliqué

Surveillez le contenu dupliqué

La duplication de contenu fait aussi partie des méthodes de negative SEO les plus répandues. Elle consiste à copier le contenu de votre site web et à le publier le plus possible un peu partout. Comme mentionné précédemment, le contenu dupliqué est sanctionné par Google. Il le remarquera grâce à son traqueur de contenu, Google Panda, qui vous infligera des pénalités en cas de doublons.

Il existe encore une fois des outils afin de vérifier que votre contenu ne soit pas dupliqué. Vous pouvez par exemple utiliser Copyscape, qui vous indiquera s’il est publié ailleurs, sans permission.

Si vous apprenez qu’un contenu a été plagié, l’étape suivante consiste à vous assurer que le webmaster supprime le contenu. En cas de refus, agissez directement en le signalant à Google. Il suffira de remplir un formulaire pour signaler la duplication du contenu.

5 – Surveillez la vitesse de votre site

Surveillez la vitesse de votre site

Une autre pratique de référencement négatif consiste à essayer de ralentir votre site Web. En effet, il est possible que quelqu’un parvienne à augmenter considérablement le temps de chargement du site internet. Pour cela, il utilisera des robots qui enverront des milliers de demande à la seconde à votre serveur. Si le problème n’est pas réglé rapidement, la vitesse de chargement diminuera donc, mais au-delà de la rapidité de réponse, le serveur risquera de tomber en panne.

Si vous constatez une augmentation du temps de chargement de votre site, commencez par vérifier la raison de ce ralentissement. En effet il peut aussi provenir d’un problème dans la conception du site. S’il provient en revanche d’un nombre inhabituel de requête, contactez votre hébergeur pour qu’il vous apporte son aide, et savoir d’où provient la source.

6 – Recherchez les faux comptes sur les réseaux sociaux

Recherchez les faux comptes sur les réseaux sociaux

Les réseaux peuvent également être utilisés à des fins de SEO négatif. En effet, certains n’hésitent pas à créer de faux comptes de votre entreprise ou votre marque dans le but de diffuser des messages trompeurs, avec pour objectif la dégradation de votre image et de votre réputation.

Pour savoir qui se sert de votre marque, il existe des outils tels que Mention.net qui vous préviendra immédiatement si une personne utilise votre marque sans votre autorisation. Dans ce cas, il vous faudra agir au plus vite et essayer de supprimer ces profils en les signalant aux réseaux sociaux concernés, avant qu’ils ne commencent à avoir des fans ou followers.

7 – Vérifiez les avis négatifs

Vérifiez les avis négatifs

Les avis négatifs liés à votre société ou vos produits et services ne proviennent pas uniquement du référencement négatif, bien entendu. Cependant, Vous pouvez rencontrer un nombre d’avis négatifs anormalement élevé sur Google My Business, sans explication ou réelle raison. Cela peut être l’œuvre de personnes malintentionnées effectuant du negative SEO à votre encontre.

Les avis négatifs peuvent fortement nuire à votre image et à votre réputation. En effet, aujourd’hui, dans les avis en ligne, un avis négatif a beaucoup plus de poids qu’un avis positif pour les internautes. Dans ces cas-là, vous pouvez signaler le commentaire comme « inapproprié » tout en justifiant la cause. Pensez aussi à vous rendre sur les réseaux sociaux afin de vérifier si vous n’êtes pas également victime de cette pratique sur ces plateformes.

8 – Examinez votre taux de rebond

Examinez votre taux de rebond

Google prête une grande attention à l’expérience utilisateur, et un taux de rebond élevé signifie que le site ou la page ne correspond pas et n’est pas pertinent concernant une certaine requête. Ainsi, Google pénalisera un taux de rebond important. De ce fait, les spammeurs se servent de cette règle à des fins de référencement négatif. Ils programment généralement un bot dans le but de cibler certains mots-clés. Ensuite, ils cliqueront sur votre annonce et retourneront immédiatement sur la page de résultats du moteur de recherche. En conséquence, le taux de rebond du site augmente faussement. Cela a finalement un impact négatif sur le classement du site.

Pour détecter une telle attaque, surveillez régulièrement le taux de rebond mais aussi le taux de clic de vos mots-clés. Pour ce faire, connectez-vous à la Google Search Console pour obtenir le CTR (taux de clic) de tous vos mots-clés. Lors de l’analyse, si vous découvrez quelque chose d’inhabituel, vous devez immédiatement contacter Google.

Le negative SEO n’est pas quelque chose de commun aujourd’hui, mais cela ne signifie pas qu’il n’existe pas. Effectivement, mieux vaut prévenir que guérir car ce ne sera pas facile de retrouver son positionnement après une attaque. Afin de vous protéger au mieux de ce genre de pratique, la meilleure solution reste de surveiller la totalité de votre site Web, d’isoler le problème avant qu’il ne cause plus de dégâts, puis de le signaler à Google le plus rapidement possible.

Autres articles :

SEO Le référencement naturel pour booster vos ventes

Comment réussir votre référencement SEO en 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 11 =