Améliorez la performance de votre site e-voyagiste !

Aujourd’hui, 13 ans après le lancement des premières agences de voyages en ligne, le secteur de l’e-tourisme est devenu très concurrentiel.
Voici quelques conseils pour développer votre stratégie sur le net !

38 % des touristes français ont réservé leurs voyages en ligne en 2010

Quel est l’état actuel du marché ?
Comment la France se positionne-t-elle ?
Et quels sont les points clés à ne pas oublier dans votre stratégie e-voyagiste ?

En 2009, le chiffre d’affaires de l’e-tourisme en France s’élevait à 8 milliards d’euros et 10 millions de personnes ont réservé leurs voyages en ligne.
Le web est devenu la première source de renseignements pour les personnes désirant préparer leurs vacances.

En Europe, la part du marché « on-line » a augmenté de 13 points entre 2006 et 2010, passant de 21 à 34%. Le marché « off-line » perd donc du terrain passant de 79% à 66 % pour la même période (source : PhocusWright via Lejournaldunet).

Aujourd’hui, 35 % des réservations sur le web se font via des sites d’agences de voyages en ligne et 65% via des sites de voyagistes.

 

Quelle est la différence entre une agence de voyages et un voyagiste ?

Une agence de voyage commercialise des services (transports, hébergement etc.) tandis qu’un voyagiste (tours opérateurs) produit les mêmes services, généralement sous forme de forfait. L’agence de voyage est l’intermédiaire entre les clients et les prestataires de services (les tours opérateurs).

Quel comportement des internautes face aux e-voyagistes ?

En octobre 2009 une étude a été réalisée par Médiamétrie, 59,5% des internautes français utilisent exclusivement le web pour acheter et préparer leurs voyages en ligne.
A contrario, seulement 8,4% ont recours exclusivement à des agences (classiques).
Par ailleurs, certains internautes préfèrent préparer leurs voyages via une agence mais acheter leur voyage sur internet (3,4 %).
D’autres font strictement l’inverse, c’est-à-dire préparent leur voyage sur internet et l’achète en agence (9,0%).

Enfin, dernière tendance observée, les internautes qui n’ont pas de préférence et qui passent parfois par des agences et d’autres fois par internet (19,7%).

Quelle est la situation en France?

Loin derrière la Scandinavie et le Royaume-Uni qui affichent un taux de pénétration compris entre 40 et 50 %, la France est tout de même bien positionnée avec 30% de taux de pénétration, juste devant l’Allemagne quatrième avec 25%. L’essor des compagnies low-cost a joué un rôle important dans cette démocratisation des achats en ligne.

Avec le développement du web, les Français ont adopté de nouvelles façons de consommer, notamment dans le domaine du tourisme. Utilisés pour comparer les offres, rechercher les meilleurs rapports qualité/prix et pour faciliter la réservation à toute heure de la journée, les sites de voyages en ligne modifient les modèles économiques et font évoluer un marché auparavant occupé par les agences de voyages traditionnelles. Cependant ces dernières possèdent encore des atouts pour continuer à conquérir les clients.

Les agences traditionnelles, des concurrents redoutables

Devant faire face à la croissance des ventes de voyage en ligne, les agences de voyages traditionnelles misent désormais sur la relation de proximité avec le client. Mettant l’accent sur l’aspect « conseils et services », elles se présentent comme étant un véritable partenaire dans la préparation du voyage avec un suivi personnalisé et adapté aux besoins du client.

Selon l’étude Amadeus/Hermes, les agences sur le web seraient un peu moins rentables que les agences classiques. En effet leur marge brute atteint 12,9% contre 7,6 % pour les agences en ligne. Ces chiffres nous montrent l’intérêt de porter une attention particulière aux offres non aériennes (assurances, hébergement etc.) beaucoup plus présentes dans une agence physique et qui expliqueraient pourquoi ces dernières dégagent une marge brute plus importante. On constate ainsi qu’une personne dépense plus lorsqu’elle se rend dans une agence pour réserver un voyage. Son panier moyen est de 729 euros contre 528 euros pour une transaction en ligne.

 

Quelques conseils pour optimiser les performances de votre site e-voyagiste

Les quatre facteurs clés à prendre en compte afin d’optimiser la rentabilité des agences de voyages en ligne sont :

–   une diversification des revenus

–   l’amélioration de la satisfaction des clients

–   l’automatisation des procédures

–   la maîtrise des coûts de marketing

En termes de marketing, l’étude Amadeus/Hermes nous montre que les bannières et les comparateurs permettent d’obtenir le meilleur taux de conversion.
Toutefois ce sont les techniques d’affiliations et les moteurs de recherches qui attirent le plus d’internautes. [L’affiliation : une technique marketing pour générer votre trafic ]

Quelques outils pour améliorer son site e-tourisme :

–          La publicité : véritable atout pour augmenter son chiffre d’affaires, il s’avère judicieux de réserver des encarts publicitaires sur son site internet pour générer de nouveaux revenus. Des publicités en liens avec des accessoires et des objets liés aux voyages permettent ainsi de générer plus de trafic sur votre site.

–          Le multimédia : incontournable aujourd’hui sur le web, la vidéo est un média très apprécié des internautes et permet d’améliorer la relation-client. [La vidéo, un média qui va boostez votre chiffre d’affaire]

–          La brochure en ligne : son format pratique, sa diffusion facile et la possibilité d’intégrer des éléments multimédia (audio, vidéo) sont autant d’éléments qui rendront votre site plus attractif grâce à cet outil.

–          Les réseaux sociaux : un bon outil pour mieux connaître vos clients et prospects.[Utiliser les réseaux sociaux pour mieux communiquer ]

Face aux e-tourisme, le comportement des internautes et leurs pratiques ne cessent d’évoluer. L’achat de dernière minute et les ventes privées sont aujourd’hui les 2 tendances qui se développent fortement. Toujours à la recherche du meilleur service, il faut réussir à séduire l’internaute. Pour cela, il est judicieux d’optimiser son site internet en termes d’ergonomie pour que la page s’affiche plus rapidement et que l’internaute trouve rapidement l’information recherchée. Un design réfléchi et travaillé vous permettra aussi de susciter de l’intérêt pour votre site.

Fidéliser les clients et faciliter les démarches des internautes en proposant différents conseils et services, c’est assurer une meilleure rentabilité pour votre site.

Articles complémentaires :

Les ventes en ligne se portent bien face à la crise en 2009 !

Les facteurs clés de succès d’un site E-tourisme

 

Laissez-nous vos commentaires et impressions ici ou poursuivez le débat sur notre page Facebook !

Rejoignez nous sur Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 14 =