L’écotourisme pour un tourisme responsable !

L'écotourisme pour un tourisme responsableL’écotourisme est apparu suite au mouvement écologiste des années 1970. A l’époque où la protection de l’environnement était au centre des discussions.

Mais il n’est devenu un concept de voyage qu’à la fin des années 80. Au cours de cette période, l’écotourisme était souhaitable, de même que la sensibilisation croissante à l’environnement. La volonté de se rendre dans des sites naturels plutôt que de construire des sites touristiques apparaît.

Au cours des dernières années, l’intérêt croissant pour les voyages responsables dépasse de plus en plus celui du tourisme traditionnel. Ce dernier possède davantage d’impacts négatifs sur les destinations les plus prisées du monde. Se tourner vers l’écotourisme devient alors essentiel.

Définition de l’écotourisme

L’écotourisme, appelé également tourisme vert, est un voyage responsable dans des espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être de la population locale sur le plan social et économique. Il permet également d’acquérir des connaissances et une meilleure compréhension des valeurs culturelles et naturelles.

Il existe de nombreuses agences de voyage et sites e-tourisme (tels que Babel voyages, BeGreener, BookDifferent ou encore Ecovoyageurs) qui peuvent vous aider à vivre des expériences inoubliables tout en respectant l’environnement. Les entreprises possédant une politique de développement durable ont généralement un onglet sur leur site Web qui décrit leur position. Par ailleurs, une planification et des recherches appropriées permettent aux touristes de trouver des alternatives écologiques qui soient agréables à la fois pour les voyageurs individuels et les familles.

Les principes du tourisme vert

Les principes du tourisme vert

L’écotourisme consiste essentiellement à réunir les défenseurs de la nature et des espèces sauvages, les communautés locales et l’industrie du tourisme responsable afin de garantir un développement axé sur la durabilité à long terme plutôt que sur des profits à court terme.

L’objectif est de développer un environnement, des hébergements touristiques, des activités, profitant à toutes les personnes concernées – la flore / faune locale, la population locale, les acteurs de l’industrie du voyage et les voyageurs.

En prenant en compte ces critères, un certain nombre de principes ont émergé :

Minimiser les impacts physiques, sociaux, comportementaux et psychologiques du tourisme sur l’environnement et tout ce que cela comporte.

– Participer à la prise de conscience des enjeux culturels et environnementaux du site visité.

– Apporter des expériences positives pour le visiteur et pour les populations hôtes.

– Apporter des financements directs nécessaires à la préservation de l’environnement.

– Générer des retombées économiques pour les populations locales.

– Impliquer le visiteur et le sensibiliser aux questions politiques, sociales et environnementales des pays visités.

– Concevoir des équipements ayant un faible impact socio-environnemental.

– Reconnaitre les droits et les croyances des communautés locales et travailler en collaboration avec elles afin de favoriser leur « autonomisation».

Les avantages de l’écotourisme

Les avantages du tourisme vert pour l’environnement

Les avantages du tourisme vert pour l'environnement

L’écotourisme minimise les impacts négatifs sur l’environnement naturel et incite à sa protection. Il cherche à valoriser et à promouvoir la conservation des zones naturelles ou des sites culturels menacés. Il s’agit aussi d’avantages financiers pour la conservation : lorsque les gens dépensent de l’argent dans le tourisme vert, une partie de celui-ci est consacrée aux efforts de conservation, tels que les projets de reboisement et de repeuplement des espèces en voie de disparition. Essentiellement, plus l’argent consacré à l’écotourisme sera important, plus il sera facile de financer des projets de conservation.

Les réserves naturelles et les parcs nationaux aident à prévenir la déforestation et la pollution.
En outre, l’écotourisme peut ouvrir la voie à de nouvelles possibilités de recherche et à de meilleures pratiques de gestion. Car de plus en plus de personnes découvrent la nature de près et se passionnent pour sa protection. En effet, cela permet une sensibilisation accrue à l’environnement. La plupart des programmes d’écotourisme comportent des éléments éducatifs sur sa préservation. Les touristes peuvent ainsi contribuer à la protection de l’environnement. Effectivement, ils prennent les informations qu’ils ont apprises et peuvent les appliquer dans leur vie quotidienne.

Enfin, il apporte des avantages en termes de gestion des ressources naturelles. En effet, dans une économie mondiale où de nombreuses entreprises exploitent les ressources naturelles à des fins personnelles, l’écotourisme introduit l’idée de gestion des ressources naturelles. Au lieu d’épuiser les ressources pour faire face à une forte demande, l’écotourisme suggère d’adopter un état d’esprit consciencieux. Cela permettra d’extraire les ressources naturelles de la manière la plus efficace et durable possible.

Les avantages pour la faune / flore

Les avantages pour la faune / flore

L’écotourisme favorise la préservation de la faune et des habitats naturels. Les zones protégées et la conservation de la nature apportent généralement de nombreux avantages. On peut par exemple penser à la sauvegarde de la biodiversité et au maintien du bassin hydrographique.
L’écotourisme participe également à conserver la vie sauvage menacée et à garantir que ces populations animales restent robustes. L’écotourisme protège ainsi l’habitat des espèces endémiques (Elle désigne une espèce, animale ou végétale, naturellement localisée sur une aire restreinte. Le lémurien est un exemple d’espèce endémique de Madagascar).

Les avantages pour les populations locales

Les avantages pour les populations locales

L’industrie de l’écotourisme peut créer de nouveaux emplois et générer des sources de revenus substantielles. Ces bienfaits peuvent être utilisés pour aider des communautés entières à sortir de la pauvreté. Par exemple, le gouvernement de Madagascar a commencé à promouvoir son tourisme en tant que stratégie économique visant à réduire son taux de pauvreté de 81%. L’écotourisme peut également créer des emplois dans des zones reculées qui ont moins bénéficiées des programmes de développement économique. De plus il soutient les accords internationaux sur le travail.

Puis, en partageant leurs connaissances du terrain et de l’écologie locales avec les visiteurs, la population locale développe un fort sentiment de fierté communautaire. En outre, l’écotourisme favorise et préserve les pratiques traditionnelles. La nourriture et les produits artisanaux fabriqués localement créent un lien économique et culturel entre le touriste et le citoyen. Il promeut ces traditions culturelles plutôt que de modifier les coutumes locales pour les adapter à des normes internationales spécifiques. Certains considèrent l’écotourisme comme un moyen de mettre fin à l’ignorance culturelle, aux stéréotypes et à la peur dans le monde grâce à sa capacité à éduquer les voyageurs.

Elle peut par ailleurs apporter des technologies et des ressources importantes aux communautés en difficulté, susceptibles de contribuer à la réalisation d’objectifs de développement durable. Il faudra pour cela que les activités soient gérées de manière durable. Il participe ainsi au développement de l’économie locale.

Les avantages pour les voyageurs

Les avantages pour les voyageurs

Les avantages offerts par l’écotourisme aux voyageurs sont personnels. Il leur donne l’occasion de vivre une nouvelle expérience, mais leurs effets sont largement étendus. En visitant des régions d’une incroyable beauté naturelle, en observant des animaux dans leur habitat d’origine et en rencontrant des membres des communautés locales, les voyageurs peuvent mieux prendre conscience de l’importance de la conservation des ressources et de la prévention du gaspillage. Ce qui les encourage à vivre de manière plus durable chez eux et peuvent également accroître leur compréhension et leur sensibilité vis-à-vis des autres cultures.

De plus, les voyageurs apprennent à soutenir d’autres communautés en achetant des produits et des biens locaux. Puis, lorsque les écotouristes rentrent chez eux, ils transmettent le message à leurs familles et amis. Ces derniers peuvent ainsi acquérir un plus grand respect pour la nature une fois qu’ils ont vécu leur expérience.

Les inconvénients de l’écotourisme

Les inconvénients du tourisme vert pour la faune / flore

Les inconvénients du tourisme vert pour la faune / flore

L’écotourisme peut constituer certains inconvénients pour la faune et la flore. En effet, de nombreuses personnes peuvent pénétrer dans un écosystème particulier, perturber les organismes qui y vivent et détruire leur habitat. Bien que l’écotourisme soit spécifiquement conçu pour contrer la dégradation de l’environnement, dans certains cas, les écotouristes peuvent récolter des souvenirs de manière non durable, et ainsi déranger la faune et d’autres organismes, piétiner les plantes et tasser le sol pendant leurs activités touristiques. Cela peut conduire à la perte d’habitat pour les espèces qui dépendent de vastes étendues d’habitat non perturbé. Puis, le bruit, la pollution lumineuse, la construction de routes et autres, peuvent également entraîner des perturbations sur les habitats et la faune.

De plus, la faune peut devenir trop habituée à l’homme, ou stressée par ce dernier. En effet, lorsque les animaux s’habituent aux humains, ils deviennent plus vulnérables au braconnage ou trop dépendants pour se nourrir. Pour certaines espèces, la simple présence d’êtres humains à proximité peut avoir un impact négatif sur leur reproduction, leur migration et sur d’autres comportements naturels.

L’introduction d’un élément étranger dans ces systèmes délicats peut, en outre, perturber un certain nombre de facteurs. La présence humaine pourrait faire fuir les proies et perturber les habitudes de chasse des prédateurs.

Les inconvénients pour les populations locales

Les inconvénients pour les populations locales

Les activités d’écotourisme pourraient poser problème si ces dernières n’impliquent pas les communautés locales et si elle ne gère pas les activités localement. Cette situation pourrait se produire si une entreprise d’écotourisme extérieure cherchait à développer de telles activités sans l’autorisation et l’acceptation de la population locale. Cela pourrait entraîner des conflits entre les membres de l’industrie de l’écotourisme et les populations locales. Pour que ces efforts ne soient pas vains, l’écotourisme doit impliquer pleinement les communautés locales dans la planification, la mise en œuvre et la gestion de tout ce qui y est construit.

Un problème se pose également parfois concernant la relocalisation des habitants. Des groupes locaux sont parfois déplacés de leur domicile afin de laisser la place aux hôtels, aux extensions de l’écotourisme et aux fouilles de ressources naturelles. Par exemple, en Afrique de l’Est, environ 70% de tous les parcs nationaux et réserves de gibier occupent des terres qui ont été illégalement enlevées à un groupe de personnes appelé les Massaï.

Outre le potentiel de perturbation et de dégradation des écosystèmes en raison du trafic intense, la vie quotidienne des populations locales peut également être affectée. Par exemple, l’interaction entre les touristes et les locaux créé un changement de culture progressif. Plus les groupes locaux sont exposés aux voyageurs, plus ils apprennent et s’adaptent aux comportements culturels des touristes. Ensuite, les habitants locaux sont perçus comme un accessoire lors des visites touristiques, ce qui encouragent les stéréotypes.

Les inconvénients pour l’environnement

Les inconvénients pour l'environnement

Enfin, l’écotourisme comme le tourisme, a un impact négatif sur l’environnement notamment en raison des transports. Effectivement, pour visiter certains de ces lieux exotiques, il faudra parcourir de longues distances. Les avions génèrent une énorme quantité de pollution globale qui peut affecter indirectement les écosystèmes locaux de la destination. Les voitures et les bateaux utilisés pour les transports locaux auront, de leur côté, des effets négatifs plus directs, ce qui peut également entraîner une dégradation de l’environnement.

 

 

 

Qu’est-ce que l’écotourisme ?

Autres articles :

Les principales plateformes de l’écotourisme

Les tendances du e-tourisme en 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × cinq =