Suivi du regard : Eye Tracking, en quoi consiste-t-il ?

Suivi du regard : Eye Tracking, en quoi consiste-t-il ?

L’Eye Tracking ou plus savamment oculométrie, permet le suivi des yeux d’une personne visitant un site Internet.

Cette technique est utilisée par les webmaster et les ergonomes pour les aider dans les choix de conception et de design des sites web.

En général, un utilisateur « cobaye » est choisi pour parcourir un site, durant son parcours, le mouvement de ses yeux est enregistré puis restitué sur une machine. L’analyse des mouvements des yeux permet de tirer des conclusions et de prendre des décisions relatives à l’ergonomie générale d’un site.

Eye Tracking

Le Eye Tracking aide les moteurs de recherches à agencer l’affichage de leurs pages de façon à ce que le regard du visiteur soit « orienté » vers tel ou tel endroit du site. On appelle cela le « triangle d’or » l’endroit où se portent le plus les yeux de l’internaute. Ce triangle, si nous prenons l’exemple de Google, est essentiellement centré sur les premiers résultats d’une recherche.

Une étude, menée en 2005 par Enquiro Research, a mis en évidence que les internautes consultent les pages de résultats de Google de manière linéaire en commençant par le premier résultat de la liste, puis lisent de gauche à droite en descendant.

Nous parlions alors de sens de lecture en F (ou encore du « triangle d’or »), ce qui exprimait en fait, l’endroit où se concentrait l’attention des internautes sur les résultats de leur recherche, soit dans les 5 premiers résultats et avec une prépondérance pour la 1ère position.

Cependant, avec l’insertion d’images (ou de vidéos) dans les résultats de recherche le parcours du regard change légèrement pour prendre la forme d’un E. Ainsi, les résultats imagés (même en deuxième position) attirent plus l’attention, et le résultat du dessus ou du dessous aussi. Nous pouvons donc dire que le premier résultat n’a plus son importance dans ce type de recherches dites « universelles ». Notez tout de même que les images n’apparaissent pas systématiquement à chaque recherche lancée par l’internaute et donc qu’il est essentiel d’avoir un référencement réussi.

En quoi consiste le Eye Tracking

Son utilité n’est pas évidente pour une personne possédant un site Internet, cependant l’intérêt qu’une recherche a eu sur le sujet nous prouve le contraire !

En quoi consiste le Eye Tracking Cette recherche a été effectuée sur 255 sujets à New York, chaque sujet devait compléter 50 tâches précises en 1 à 2 heures. Dans les scénarios proposés, les sujets devaient lire les News simplement ou les lire en les retenant.
Et les conclusions sont sans appel : si le texte n’est pas bien présenté l’internaute a du mal à trouver l’information pertinente et à la retenir. L’ajout de photos superflues et mal placées est inutile.

Après une étude portée sur un site d’actualité, voici les résultats d’une étude faite sur le cheminement du regard d’un internaute sur la page d’accueil d’un site :
Au premier abord, le regard de l’internaute se fixe sur le coin supérieur gauche de la page et après avoir analysé la contenu supérieur de la page, le regard se porte sur le reste de la page. Ainsi, on apprend que les éléments de navigation textuels (menus, accroches, liens…) sont les premiers éléments à être lus par un internaute.

En bref, Eye Tracking peut être utilisé par une personne possédant un site dans le but de comprendre la meilleure manière d’agencer son site, quelles informations sont à placer et où doivent elles être placées.

Pour terminer deux petites informations, bonnes à savoir :

  • Au tout premier regard sur un site web, les titres sont 2,5 fois plus regardés que les photos.
  • Les bannières horizontales en haut des pages web sont 3 fois plus efficaces quand elles sont animées.

 

Autres articles:

2 thoughts on “Suivi du regard : Eye Tracking, en quoi consiste-t-il ?

  1. Bonjour, travaillant dans le eye tracking votre article m’a intéressé!

    En effet, comme vous le dites le eye tracking permet de suivre l’activité oculaire d’une personne sur une page web, mais il permet également d’étudier le regard d’une personne sur d’autres interfaces également (poste de conduite dans une voiture, un magazine, un rayonnage de magasin etc)

    De plus, les études de eye tracking permettent la génération de cartes de chaleur par exemple, représentant les zones chaudes et froides, c’est à dire là où l’utilisateur a/n’a pas regardé! D’autres métriques peuvent également être dégagées, qui se révèlent riches en enseignements!

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre blog ( http://www.pertech.fr/blog ) qui est dédié au eye tracking.

  2. Bonjour, merci de votre commentaire, permettant de compléter notre article.
    Il est vrai que le eye tracking a de multiples fonctionnalités !
    Lorsque vous parlez de « carte de chaleur » cela a un rapport direct avec le « triangle d’or » donné en exemple pour le site de Google.
    Et merci encore pour le lien vers votre blog que nous allons de ce pas consulter, et qui pourra appuyer notre article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 1 =