Miser sur un site hôtelier ou sur les centrales de réservation ?

Misez sur un site hôtelier ou sur les centrales de réservation ?Un site hôtelier et les centrales de réservation sont les deux principales alternatives pour le développement de votre activité. Les agences en ligne (OTA) comme Expedia, Booking ont créé une dépendance excessive de l’industrie du tourisme. Il est temps pour les hôteliers de réduire leurs dépenses auprès des plateformes de réservation. Même si la présence des centrales de réservation peut être bénéfique, elle est loin d’être suffisante pour les professionnels du secteur touristique sur le long terme.

Les frais élevés des commissions, les politiques d’annulation compliquées, et d’autres raisons obligent les hôteliers de trouver des canaux de distribution alternatifs. Dans ce contexte, afin de surmonter ces difficultés, le site Web d’un hôtel devrait devenir le canal de réservation principal.

Les points négatifs des plateformes de réservation (Booking, Expedia, Hotels.com…) et les points positifs d’un site web touristique

1 – La profusion d’annonces

Le nombre d’hôtels sur les plateformes de réservation est très important et cela limite la présence et l’accès à votre hôtel. La possibilité de mettre en avant votre hôtel sur ces plateformes est un référencement payant ce qui limite souvent la présence des petits hôteliers qui n’ont pas de budget pub contrairement aux chaines d’hôtels et hôtels de luxe ce qui défavorise la présence de votre hôtel dans les premiers résultats de la plateforme…

A la différence des plateformes de réservation, un site perso est :

HAUTEMENT PERSONNALISABLE

Il est essentiel de créer un site web personnalisé qui transmette bien l’image de votre hôtel afin de cibler la bonne clientèle. Rassurer vos futurs clients, en donnant une image positive de l’hôtel, l’environnement, l’accueil, l’équipe, les services… Ainsi en vous démarquant de vos concurrents vous obtiendrez bien plus de bons contacts. Voir aussi : Comment boostez votre hôtel !

Les points négatifs des plateformes de réservation

2 – La défaillance sécurité 

Les plateformes de réservation (Booking, Expedia…) sont la cible préférée des cybers attaques (hackers) et sujet à l’escroquerie (offres mensongères) provenant souvent des messages électronique d’hameçonnage qui font de plus en plus de victimes chez le client qui veut réserver, ce qui dévalorise l’image des plateformes de réservation et l’hôtelier qui  n’a pas de site Web.  

A la différence des plateformes de réservation, un site d’hôtel permet:

LE CONTACT DIRECT AVEC LE CLIENT

Le contact direct avec le client est très important mieux répondre à la demande du client. Notamment, l’un des avantages de la réservation directe à l’hôtel, choix d’une chambre, orientation, ou un service particulier. C’est difficile de faire cela à travers une plateforme de réservation. D’autre part, communiquer ou réserver directement par le site web de l’hôtel rassure le client. 

« Les clients ont besoin d’un contact directe avec l’hôtelier lors de leur réservation. »  

Katherine Lugar, presidente et PDG de American Hotel &Lodging Association    

3 – Dépendance excessive et commissions onéreuses

Les hôteliers peuvent utiliser les centrales de réservation pour augmenter leur chiffre d’affaire, sans être trop dépendant, pour cela l’hôtelier devra bien gérer le service de réservation sur son site web tout en ayant une bonne stratégie de vente (marketing digital.) La dépendance des hôteliers sur les plateformes Booking, Expedia, Hotels.com ne cesse d’augmenter, voir le tableau ci dessous le poids des OTA dans le chiffre d’affaire global des hôtels. On constate une augmentation de cette dépendance d’environ 23% en 5 ans.  En 2014, les chiffres affichent une dépendance des hôteliers de 40% sur les OTA.

Dépendance excessive et commissions onéreuses
(Source: MKG-2013)

Attention nous pouvons croire que le chiffre d’affaires des hôteliers a aussi augmenté de manière importante mais c’est faux…

Explication : Entre 2008 et 2012

  • le CA des hôtels a connu une faible croissance de 3,5%, largement en dessous du poids pris par les intérimaires de réservation
  • Le taux d’occupation n’a augmenté que de 0,9%
  • Les commissions ont explosés: +27,5%

Dans « Addi(c)tion – le hold-up des intermédiaires en ligne » (2013), l’auteur Rémi Ohayon constate que chez les petits hôtels indépendants les commissions peuvent s’envoler jusqu’à 30% du prix de la chambre. 

A la différence des plateformes de réservation, un site hôtelier vous assure :

UN MEILLEUR RETOUR SUR INVESTISSEMENT SANS COMMISSIONS

L’un des principaux avantages d’avoir un site web pour l’hôtelier c’est qu’il ne paye aucune commission sur les réservations. Cependant, vous avez besoin d’intégrer un programme de réservation sur votre site Web et cela sera bien moins onéreux que les commissions de réservation des OTA.

Voici 2 avantages clés pour l’hôtelier face aux plateformes de réservation classiques :

–   La redevance annuelle du formulaire de réservation d’un site web est bien inférieure aux commissions payées aux plateformes de types Booking, Expedia…

–   Les clients qui ont réservé leur séjour à travers le site de l’hôtel, permet à l’hôtelier de fidéliser ses clients et proposer des offres tarifaires…

Dans Marketing Efficiency in Tourism, Dr. Peter Keller et Professeur Dr. Thomas Bieger analysent les revenus mensuels de 155 hôtels en Suisse. Ils ont divisé les hôtels en 3 groupes différents : Les hôtels uniquement présents sur un site de réservation en ligne de type Booking, des hôtels qui possèdent également leur propre site web et des hôtels qui ne sont pas du tout présents sur Internet. Leurs observations ont clairement démontrés que les hôtels possédant leur propre site web URL ont les plus hauts revenus mensuels.

Investir dans un bon site web est essentiel pour votre présence et marketing digital. D’autre part une étude menée par l’American Hotel & Lodging Association démontre que la grande majorité des consommateurs préfère réserver directement à l’hôtel.

En conclusion

Devez-vous misez sur un site hôtelier ou sur les centrales de réservation ?

 En fait, il suffit de comparer le budget des commissions annuelles versées aux centrales de réservation soit 10 à 15% du chiffre d’affaire d’un hôtel, et le montant versé à votre prestataire pour la location ou l’achat et la maintenance d’un site web. Faites le calcul cela représenterais même pas 10% des commissions perçus par les OTA…

Voir aussi :

Accroitre vos réservations en ligne !

Comment envisager la réalisation de votre site e-tourisme et à quel prix ?

 

11 thoughts on “Miser sur un site hôtelier ou sur les centrales de réservation ?

  1. Superbe argumentaire pour un webmaster…
    Il me permettra d’illustrer mes propos au passage, alors Merci 😉

    « Blague à part », on en discutait dernièrement avec un chargé de compte bancaire qui m’expliquait les difficultés d’un de ses clients sur le sujet…
    De mon coté, j’ai déjà envoyé l’info à un de mes clients concernés, qui concilie les deux…
    Bonne fin de journée.

  2. bonjour,
    la concurrence est rude pour sortir dans les premiers résultats de recherche.
    au delà du coût du site, il faut ajouter un budget référencement(ou pub) qui même élevé ne garantie pas toujours un résultat à la hauteur de ses attentes.
    vous avez raison il faut mesurer la performance de ses actions et choisir les solutions les plus rentables. Parfois une « offre spéciale » sur le site d’office de tourisme permet d’allier une commission faible et un investissement minime.
    bonne journée

  3. Bonjour Chab,
    Merci pour l’éloge de notre argumentaire !

    Oui je suis aussi d’avis de miser sur le site web et un peu sur les plateformes de réservation, tout en menant une bonne stratégie, avec un lien qui renvoie sur leur site web…

    Mais malheureusement trop d’hôteliers utilisent ces plateformes comme Booking, Expédia, comme leur propre site web, ils pensent qu’avec quelques pages et photos sur Booking cela est suffisant, mais ils ne prennent pas en compte le nombre d’hôtel concurrent et la sélection que font les internautes sur Booking, avant d’arriver sur leur page et d’être choisi…

    Alors qu’un site web d’hôtel bien présenté et bien référencé avec quelques partages sur les réseaux sociaux permet d’atteindre une bonne audience et a l’internaute de contacter ou réserver directement dans leur hôtel… Sans frais de commission.

    Il suffit de cumuler les dépenses des commissions annuelles d’un hôtel sur une plateforme de réservation et avec seulement 15% à 20% de ce même budget annuel, l’hôtelier peux facilement investir dans la création d’un bon site web, le référencement et les réseaux sociaux… Une minorité d’hôtelier ont compris ce choix. Cependant, la publicité et la notoriété de certaines plateformes et annuaires orientent les hôteliers vers ces choix de facilité au détriment de leur bénéfices…

  4. Bonjour Nicolas,
    Je ne suis pas d’avis pour la difficulté de référencer un site web d’hôtel dans les premiers résultats, cela dépends de votre prestataire et de la stratégie qu’il engage :
    Mais avec un bon SEO et une bonne géolocalisation dans les mots clés, il est très facile d’arriver en première page pour un site d’hôtel…

    Quant à l’investissement le cout d’un bon site web disons 2000 HT a diviser par le nombre d’année disons 5 ans 2000 : 5 = 400HT/An

    Ajouter une maintenance et un hébergement annuel de 300HT/AN

    Soit un budget total et annuel de votre site web 400 + 300 = 700HT
    pour avoir un bon site web bien référencé ensuite vous pouvez faire quelques présences et partages sur les réseaux…

    ensuite vous pouvez faire le constat : le nombre de contact et réservation annuelle pour un bon site web bien référencé est bien plus important et bien plus économique que le nombre de réservation de Booking et bien plus économique que les frais de commissions annuelles…

  5. je salue votre optimisme sur le référencement 🙂
    après tout dépend de la ville. entre les booking tripadvisor, google hôtel finder etc…
    je connais peu d’hôtelier qui remplissent uniquement via leur site, je serais ravie de faire le portrait d’un de vos clients sur sa stratégie 100% sans OTA sur stratégies-etourisme.fr
    N’hésitez pas à me contacter par mail.

  6. Certes pour la difficulté et le cout du référencement d’un site d’hôtel cela dépend de l’emplacement géographique, des mots clés…
    Par exemple un site d’hôtel à Paris, sera bien plus difficile à référencer qu’un site d’hôtel d’une petite ville comme Grenoble…

    Cependant, il est tout à fait possible de bien référencer un site d’hôtel dans une grande ville et région :
    à condition d’avoir conçu le référencement en même temps que la création du site de l’hôtel,
    chose qui est souvent zappé sur des solutions pacagées, des sites web à petit budget, voir même chez certains prestataires…

    A la base avec une bonne optimisation SEO le site sera bien plus facile à afficher dans les premiers résultats et permettra de minimiser le cout du suivi de référencement
    Ainsi, le site pourra être bien positionné dans les premières pages de Google, des sites de divers activités opticien, industrie, que nous avons déjà référencé, sur des mots clés de noms communs, des noms de ville, des stations de sports d’hivers…

    A part ça je n’ai pas dit de complètement zappé les OTA, j’ai dit de minimiser les couts et d’user de stratégie entre OTA et site web par exemple intégrer un lien du site de l’hôtelier dans Booking… Et plus investir dans son site web afin d’avoir des contacts directs ! Ne pas être dépendants des OTA chose qui est souvent le cas, soit la solution de facilité…

  7. Bonjour,

    Un « site web hôtelier » à 2000 EUR HT, c’est un peu léger, non ?

    Surtout si on prend en compte un vrai travail SEO en amont, l’achat d’un reportage photos (primordial), la production de contenu en plus de la création graphique et du développement.

    Sinon tout à fait d’accord avec votre réflexion M. Avenier !

  8. Bonjour Sébastien,
    Oui je suis d’accord avec vous 2000 € c’est faible pour un site web d’hôtel, mais avec la tendance des solutions et sites low cost, a ce jour peu d’entreprise veulent investir dans les sites web… Uniquement les tours opérateurs ou les Hôtels qui ont de vrais besoins car éloignés des grandes villes…

    Désormais les agences web sont fortement concurrencées et influencées par l’industrie des solutions low cost…
    Certes il y aura toujours des projets de qualité et sérieux à réaliser, mais la tendance est au low cost !
    Même si nous savons tous que les solutions low cost sont des solutions bien plus onéreuses et très limitées dans le temps, la maintenance et l’évolution du projet…

  9. Hôtel et site « low cost »

    Je ne pense pas que la majorité des hôteliers se tournent systématiquement vers le « low cost » surtout à l’heure actuelle où les enjeux du digital pour leur activité sont plus que jamais déterminants.
    Pour un hôtelier, avoir un vrai site internet, performant et « transformant », est plus qu’une simple nécessité ou un effet de mode, même pour l’hôtel sans étoile au fin fond de la Creuse !

    « No pain, no gain »

    Ils ne sont pas dupes et sauront faire le bon choix entre un prestataire avec une réelle expertise du marché et l’agence web opportuniste proposant des solutions à moindre coût.
    Il suffit de leur démontrer par A+B que le low cost n’est pas une solution stratégique pérenne, ni appropriée aux impératifs de l’e-tourisme tel que nous le voyons évoluer ces dernières années.

  10. Bonjour à toutes et à tous, je suis ravie de lire cet article et de voir les commentaires. Sujet très intéressant et très actuel. J’ai récemment crée un site avec réservation pour un gîte Les plantous de severo en Dordogne. Ma cliente a investit dans les plates-formes de réservation également, et effectivement les commissions….Bref, le site est en ligne, la difficulté que je rencontre est bien évidemment le référencement car c’est un marché hyper concurrentiel et même avec un référencement de qualité, le site n’est pas placé comme je le souhaiterais. Je vais y retravailler avec un outil qui je l’espère va booster le site. Je travaille beaucoup avec les réseaux sociaux. Et enfin, je ne l’ai pas fait pour 2000€. Si vous avez des pistes à me transmettre, je vous en serez reconnaissant(e). A bientôt. Crithèrement Vôtre

  11. Bonsoir Christine,
    La solution c’est d’avoir une bonne optimisation du référencement, soit cela se passe au début de la conception du site, le nom du domaine, le nom des pages etc. Ensuite une optimisation SEO, certes des outils d’analyses et des rapports de référencement sont bien, mais faut il encore que le site soit techniquement modifiable et évolutif… D’autre part, il faut définir des stratégies dès la page d’accueil afin d’inciter les internautes à cliquer d’abord dans votre hotel, car s’il rentre dans booking c’est fini pour vous, vu la concurrence. Donc la bonne idée c’est un slogan du type, RÉSERVEZ DIRECTEMENT À L’HÔTEL SANS INTERMÉDIAIRE AU MEILLEUR PRIX… Certes Il faut aussi une interface qui permettent de réserver rapidement sur toutes les pages du site… Nous avons déjà réalisé ce type de stratégies pour des hôtels et si intéressée n’hésitez pas à me contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =