Les tendances e-commerce de 2019

Les tendances e-commerce de 2019Le secteur du e-commerce a connu une croissance soutenue au cours des dernières années, et cela devrait continuer à croître dans le futur. Par ailleurs, les tendances e-commerce de 2019 suivront cette évolution.

Ainsi, dans les années à venir, nous devrions nous attendre à voir davantage d’entreprises rejoignant le marché. Cela se traduira toutefois par une concurrence accrue. Et pour les marchands de commerce électronique, cela signifie de rester sur vos gardes pour rester compétitif.

Vous devez bien connaître les dernières tendances en matière de commerce électronique. Elles résultent souvent des avancées technologiques et des changements dans les préférences et le comportement des consommateurs.

Voici alors huit tendances émergentes de 2019 du e-commerce à surveiller.

Les tendances e-commerce de 2019

1 – Les chatbots des sites marchands

Les chatbots des sites marchands

Le chatbot est une technologie d’apprentissage automatique (machine learning). Il propose des suggestions et permet aux clients de discuter sans monopoliser une personne derrière un écran. Les clients veulent des réponses rapides et précises à leurs questions, et pendant les périodes de grande affluence, les sites e-commerce ne sont pas toujours en mesure de suivre le rythme des messages qui arrivent. Cela permet également de ne pas occuper en permanence une personne. L’apprentissage automatique permet à ces outils de mieux comprendre les questions les plus fréquemment posées. Ils peuvent analyser les données client pour personnaliser l’expérience de support en fonction du client.

C’est également un moyen intéressant de comprendre l’expérience utilisateur sur votre site, de savoir ce que recherche vos clients et les questions qu’ils se posent. L’intelligence artificielle pèsera environ 1,23 milliards de dollars d’ici 2025 et le e-commerce devraient normalement participer à une grande partie de ses revenus. Sephora, Ebay, ou encore H&M utilisent par exemple des chatbots pour la conversion de clients.

Parmi les tendances e-commerce de 2019, on s’attend ainsi à voir davantage de ces chatbots plus intelligents.

2 – La réalité augmentée et virtuelle

La réalité augmentée et virtuelle

La technologie de réalité augmentée (RA) permet aux acheteurs en ligne de sélectionner et prévisualiser des produits. Souvent, en scannant un environnement où ils s’intègrent au lieu et apparaissent (presque physiquement). Cela facilite donc grandement l’achat.

Pour les consommateurs, cela signifie une expérience d’achat beaucoup plus riche, leur permettant d’examiner l’emplacement des articles ménagers à la maison et d’essayer des vêtements et des accessoires. Pour les commerçants, cela signifie des taux de conversion plus élevés et moins de retours. Le traitement de la réalité augmentée permet de combler un fossé en comparant l’expérience de consommation entre un magasin physique et un en ligne.

Voir physiquement ce que vous comptez acheter dans le confort de votre foyer va changer la donne pour les consommateurs. En 2018, des géants technologiques tels que Samsung et Apple ont rendu possible la mise en œuvre de la réalité augmentée à grande échelle. À présent, le monde du commerce électronique associe du matériel et des applications telles que 3D Warehouse pour que les clients en ligne fassent des achats guidés par la RA. Il ne faudra pas longtemps pour qu’elle fasse désormais partie de la vie quotidienne. Il en est de même pour la réalité virtuelle. Dans le commerce électronique, la réalité virtuelle est une opportunité incroyable pour les utilisateurs de voir le produit en 3D.

3- La recherche vocale sur le net

La recherche vocale sur le netAujourd’hui, plus de 20% des requêtes de recherche sont effectuées vocalement, et les prévisions parlent de 50% d’ici 2020. Voilà pourquoi la recherche vocale fait partie des tendances e-commerce de 2019.

Il s’agit d’une opportunité énorme pour le commerce électronique. Les clients réalisent effectivement de plus en plus d’achats avec un appareil Alexa ou Google Home. Pour améliorer les expériences vocales, il est préférable de se concentrer sur des mots-clés plus longs. En effet, les requêtes de recherche vocale sont généralement plus longues que les recherches tapées. C’est également une bonne occasion d’optimiser vos descriptions de produits. Étant donné que les appareils vocaux peuvent lire les descriptions de ces derniers.

En optimisant votre boutique en ligne pour la recherche vocale, votre entreprise recevra plus de trafic. Pour de meilleurs résultats, assurez-vous de refléter la langue que vos clients cibles utilisent réellement.

Les sites e-commerce vont alors devoir s’adapter au phénomène puisque les moteurs de recherche prévoient des changements importants. Effectivement, Google veut s’assurer que ses internautes obtiennent les meilleurs résultats possibles sur la recherche vocale, ce qui devrait modifier certaines choses dans le développement de sites e-commerce qui devront être optimisés pour elle. Walmart a notamment pris cela au sérieux et permet déjà à ses clients d’effectuer des recherches vocales.

4 – Le m-commerce, soyez mobile first

Le m-commerce, soyez mobile first

De nombreux consommateurs utilisent leurs appareils mobiles pour faire des achats. Étant donné les priorités que constituent la commodité et l’accessibilité pour les acheteurs en ligne, vous devez rendre votre site mobile aussi convivial que possible si vous souhaitez que vos produits soient vendus.

Une petite entreprise doit s’assurer de disposer d’une excellente expérience d’utilisateur sur des appareils tels que les smartphones et tablettes. Ces sites doivent être réactifs, ce qui signifie que le rendu sera modifié pour s’adapter à n’importe quel dispositif. Cependant, l’optimisation mobile doit couvrir l’intégralité des fonctionnalités, du support de discussion en direct à l’optimisation du paiement.

Augmenter le taux de conversion et réduire le nombre d’abandons fait partie des priorités. Pour cela, il sera important d’accepter différents types de paiements, comme ceux par portefeuille numérique (PayPal, Apple Pay…).

Selon la FEVAD (La Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le marché du m-commerce affiche des statistiques très intéressantes et va continuer à croître. « 21% des transactions en ligne ont été effectuées sur un appareil mobile, représentant ainsi 16,8 milliards de chiffre d’affaires. Sur les 37,5 millions de Français ayant acheté sur Internet, 12,1 millions l’ont fait via mobile ». Le mobile est également très utilisé pour des usages marchands au-delà de la simple transaction. « 61% des consommateurs utilisent le mobile pour suivre leur achats sur Internet, 57% pour faire des recherches sur un produit et 52% pour rechercher ou localiser des magasins. »

5 – Le paiement en ligne et crypto-monnaies

Le paiement en ligne et crypto-monnaies

Une des tendances e-commerce de 2019 est le paiement en ligne et les crypto-monnaies. En effet, aujourd’hui en France, plus de 37 millions de personnes ont déjà effectué un achat en ligne, soit presque 1/2. Le moyen de paiement en ligne préféré des français est la carte bancaire, utilisée lors de 85% des achats. Cependant, les portefeuilles numériques mentionnés précédemment comme Apple Pay, connaissent une belle croissance ces derniers temps. La raison : un paiement plus rapide, facile et sécurisé. De tels moyens devraient ainsi devenir rapidement incontournables sur le secteur du e-commerce et notamment du m-commerce. En outre, de plus en plus d’entreprises en ligne permettent désormais le paiement en ligne avec des crypto-monnaies (monnaie virtuelle caractérisée par une absence de support physique : Bitcoin, Ethereum…).

Le processus de paiement est la dernière phase du parcours client et constitue une étape vitale de la conversion. Le client a franchi plusieurs étapes, et a finalement pris la décision d’acheter votre produit. Mais si, à ce stade, l’expérience ne se fait pas sans effort, vous risquez toujours de perdre le client potentiel. Selon une étude, près de 70% des acheteurs abandonnent leur panier. Cela suggère que même après avoir étudié et considéré minutieusement les produits, et les avoir ajoutés à leur panier, la majorité des acheteurs ne terminent pas le processus de paiement en ligne. La même étude a révélé que 28% des abandons de panier sont dus à un processus de commande trop long ou compliqué. En effet, les utilisateurs n’aiment pas remplir des formulaires, et particulièrement sur mobile.

Ainsi, si vous envisagez de prendre une longueur d’avance sur la concurrence, vous devez vous attaquer à ce problème. Proposez sur votre site e-commerce un processus de paiement simplifié avec une option de paiement facile permettant des conversions rapides. La commande en un clic peut faire partie des solutions de règlement pratique. De même que les paiements par le biais des portefeuilles numériques. En plus d’augmenter votre taux de conversion et de satisfaire les clients pressés, cela peut également augmenter les achats impulsifs.

6 – La personnalisation du e-commerce

La personnalisation du e-commerce

La personnalisation d’un site internet correspond à la personnalisation de votre site actuel avec un contenu, des messages, des éléments visuels et des offres dynamiques pour chaque acheteur.

Près de 40% des acheteurs ont quitté un magasin pour acheter ailleurs, car ils étaient débordés par trop d’options. Même s’ils ne s’en vont pas, près de 75% de vos clients potentiels seront frustrés par un contenu non approprié ou des produits qui ne leur sont pas spécifiques. Ils attendent des offres pertinentes et non pas une multitude de produits. De plus, 45% des consommateurs actuels préfèrent les entreprises personnalisant leur expérience. Et 56% des clients en ligne retourneraient sur le site e-commerce qui donne des recommandations personnalisées. Les recommandations de produits personnalisées sont désormais monnaie courante sur les sites Web de commerce électronique.

Aujourd’hui, quasiment tous les sites e-commerce possèdent des sections telles que « Vous aimerez peut-être aussi» et « Pourquoi ne pas essayer », qui sont indispensables. Ce qui est plus intéressant, c’est la personnalisation du contenu: personnaliser le contenu que les visiteurs voient en fonction de leur comportement. Il existe des outils permettant aux entreprises en ligne de segmenter facilement les visiteurs en fonction de ce sur quoi ils ont cliqué. Prenons l’exemple d’Amazon qui propose de nombreuses recommandations à ses clients et offre une personnalisation complète. De plus, en fonction du comportement de l’internaute sur le site de commerce électronique, il pourra recevoir par exemple des emails contenant des offres, correspondantes à son comportement. La personnalisation intègre à part entière les tendances e-commerce de 2019.

7 – Le dropshipping

Le dropshipping

Le dropshipping, ou livraison directe en français, consiste en un modèle de distribution en 3 parties, entre un client, un site marchand et un fournisseur. Le site marchand agit alors comme un intermédiaire entre le fabriquant ou fournisseur, et le client. Cela peut être un modèle économique rentable pour les entreprises e-commerce qui n’ont pas beaucoup de capital pour débuter. Le site marchand traite l’achat, mais le produit est directement expédié à l’acheteur par le fournisseur, sans que le site n’ait à réellement manipuler le produit.

Ce modèle d’entreprise est facile à démarrer, implique moins de risques et présente de nombreux avantages:

– Vous n’avez pas à dépenser de l’argent pour stocker des stocks.
– Vous aurez des frais généraux plus bas.
– La surface de stockage nécessitée sera beaucoup moins importante.
– Les risques liés à la péremption ou à la détérioration seront limités.
– Le fournisseur se concentre sur ce qu’il sait faire et n’a pas à s’occuper de la communication de son produit.
– L’e-commerçant se concentre sur la communication et la commercialisation du produit sans s’occuper du côté logistique.

Malgré les nombreux avantages, le dropshipping possède tout de même certains inconvénients :

– Étant donné que vous n’avez aucun contrôle sur le produit et l’expédition, vous n’aurez pas toujours de garantie concernant la durée d’expédition, la qualité des produits ou la conformité des commandes.
– De plus, des vendeurs non professionnels ou contraires à l’éthique pourraient affecter négativement l’expérience client. Il est donc essentiel de bien contrôler vos vendeurs et de définir des règles d’expédition et de service appropriées.

Une autre solution consiste à utiliser des plateformes comme Oberlo pour gérer facilement votre magasin dropshipping. Cette plateforme vous connecte avec des fournisseurs vérifiés du monde entier, ce qui facilite grandement la recherche de produits à vendre.

8 – L’omnicanal

L'omnicanal

L’omnicanal est présent partout et sert vos clients avec le périphérique, la plateforme et le support de leur choix.  Cela signifie l’optimisation et l’utilisation de tous les canaux de contact et de vente possibles entre l’entreprise et ses clients.

Cela consiste ainsi à vendre vos produits sur plusieurs canaux : e-commerce, réseaux sociaux, place de marché (market place), points de vente physique… Une stratégie intéressante puisqu’elle permet aux entreprises de générer plus de ventes.

N’hésitez alors pas à diversifier votre présence en vendant vos produits via différentes places de marché comme Amazon, Cdiscount, RueDuCommerce, PriceMinister, Fnac… Faites également le nécessaire afin de transformer vos réseaux sociaux en point de vente.

Par ailleurs, l’omnicanal implique aussi de passer commande auprès de votre magasin physique si un article est en rupture de stock, de sauvegarder les sessions des clients pour qu’elles se poursuivent sur plusieurs appareils etc…

Autres articles :

Optimisez votre site e-commerce

Les avantages du commerce électronique

Comment démarrer une boutique en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 − trois =