Le bilan de l’e-commerce et les tendances à suivre de 2016

 Le bilan de l'e-commerce et les tendances 2016En octobre dernier, au cours du salon professionnel du e-commerce à Paris, la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD), a publié les chiffres concernant le e-commerce en France du deuxième trimestre de 2015 par rapport à la même période en 2014. Les nouvelles sont bonnes. Le bilan de l’e-commerce indique que le marché a progressé de 14,3% à 64,9 milliards d’euros, soit bien plus que les prévisions (10% et 62,5 milliards). La banalisation des achats en ligne se confirme (23 achats en moyenne par an et 1780 euros dépensés par internaute et par an en moyenne). Retrouvez ci-dessous le bilan 2015 ainsi que les dernières tendances du e-commerce français.

L’e-commerce en France est au mieux de sa forme

L’e-commerce français se porte bien. Au deuxième trimestre de 2015, les français ont dépensé 15,5 milliards d’euros, soit une augmentation de 16% par rapport à 2014. Considérée comme la meilleure performance depuis 3 ans, cette accélération a été alimentée par les 194 millions de transactions effectuées par opposition à 162 millions en 2014, et aussi par la fréquence des achats en ligne, qui a augmenté. Depuis le premier trimestre de 2015, le panier moyen s’est stabilisé à € 79.

e-commerce-2015

Aujourd’hui, il y a 167 650 e-commerçants actifs en France (+ 14% en un an). Le nombre de boutiques en ligne devrait même dépasser 180 000 d’ici quelques mois. Le nombre des e-acheteurs en France est également en croissance. Ils sont actuellement 34,7 millions, soit 628 000 de plus qu’en 2014.

« Le nombre des acheteurs en ligne marque une progression régulière et constante, ce qui se traduit par une augmentation de la fréquence d’achat et le développement de l’offre de produits, l’e-commerce progresse bien. »

Marc Olivier, directeur général de FEVAD.

sites-marchands-graph

 

 

 

 

 

 

 

Les marchés en ligne (intermédiaires) continuent de gagner du terrain

Les marchés en ligne ont continué leur expansion en 2015 et occupent une place importante et croissante dans le e-commerce en France et à l’étranger. Le volume des ventes des intermédiaire en ligne ont augmenté de 58% par rapport à 2014. Les marchés en ligne représentent aujourd’hui 27% du chiffre d’affaires des principaux sites e-commerce français. Parmi les sites de e-commerce les plus visités en France, les 3 premiers sont : Amazon, Cdiscount et Fnac.

Le m-commerce augmente de 43%

Les ventes réalisées via des appareils mobiles (smartphones et tablettes) ont connu une hausse de 43%. Elles représentent désormais 19% du chiffre d’affaires généré par les boutiques en ligne. Il est donc important pour les e-commerçants d’adapter leurs sites afin d’améliorer leurs chances de conversion et de multiplier leurs points de contact avec la clientèle. Selon une étude menée par Idealo, 18% des e-commerçants ne se sont toujours pas adaptés aux mobiles.

Intégrer une stratégie cross-canal

ecommerce-magasinL’avenir du e-commerce continue d’être prometteur, mais la synergie entre le commerce en ligne et hors ligne (Internet et les magasins physiques) se développe de plus en plus au cœur du processus d’achat, brouillant les frontières entre ces deux formes de consommation. C’est le comportement des consommateurs en constante évolution qui explique cela, ce qui met en lumière des nouvelles tendances sous-jacentes telles que ROPO (chercher en ligne, acheter hors ligne) ou même Store2Web (également connu sous le nom showrooming), lorsqu’un consommateur s’informe et découvre un produit sur un lieu de vente physique et l’achète en ligne. A titre d’exemple, au cours des 6 derniers mois, 68% des consommateurs qui sont allés dans un magasin avaient déjà fait des recherches en ligne avant d’acheter. En revanche, 41% des e-acheteurs ont visité un magasin physique avant d’effectuer leurs achats en ligne.

La livraison : une étape clé dans le processus d’achat

Les facteurs clé du succès, sont les options et la qualité de livraison qui ont une place importante dans le processus d’achat aujourd’hui. La livraison est devenue un facteur important dans la prise de décision d’achat des consommateurs qui deviennent plus exigeants. C’est devenu un moyen de gagner la loyauté des clients. Les méthodes de livraison les plus populaires en France sont la livraison à domicile (85%) et la livraison Point Relais (76%).

Le commerce social : une force motrice pour la conversion des clients

social-commerceNous constatons également que les internautes se tournent progressivement vers d’autres consommateurs comme source d’information. Ceci est dû, entre autres, au développement des réseaux sociaux, conduisant à de nouvelles formes de commerce électronique tels que le commerce social, qui encourage l’interaction entre les e-acheteurs. 20% des internautes qui achète sur le web demande d’abord à leur famille et amis pour obtenir plus d’information. Plus de la moitié des internautes consultent les commentaires et avis avant d’effectuer un achat et 45% fournissent leurs propres commentaires.

Le développement de marchés en ligne, le m-commerce, l’approche multi-canal, la livraison et le commerce social sont les tendances que les e-commerçants doivent suivre de très près dans les mois à venir afin de continuer à répondre avec succès aux besoins en constante évolution des e-acheteurs.

Voir aussi :

Transformez votre site marchand en centre commercial !

Développer votre stratégie cross-canal

 

2 thoughts on “Le bilan de l’e-commerce et les tendances à suivre de 2016

  1. Bonsoir Michel,

    Votre article est intéressant, mais je me pose tout de même une question.
    En effet, comment sont calculés tous ces chiffres?
    Je m’explique: je suis moi-même e-commerçant puisque j’ai une boutique en ligne sur laquelle je vends des fichiers de traduction de thème et plugins WordPress, mais ce n’est pas mon activité principale et je ne suis donc pas répertorié en tant que e-commerçant.
    Et comme je n’adhère à aucun syndicat, ni aucune fédération, je me dis que forcément mes chiffres ne sont pas pris en compte.
    Je vous remercie par avance de votre réponse.

    Cordialement,

    Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − quatorze =