Comment évaluer le coût d’un site web ?

Comment évaluer le coût d'un site web ?
Comment évaluer le coût d’un site web ?

Avec des millions d’internautes connectés tous les jours, internet est devenu un média incontournable et très influant pour l’entreprise, désormais il est important d’assurer sa présence sur le net. Mais comment évaluer le coût d’un site web et combien faut il investir, quels sont les critères qui entrent en jeu ?

Les critères à prendre en compte

Le prix d’un site internet varie d’un concept à l’autre. Par exemple, le coût sera différent selon qu’il s’agisse d’un site marchand ou d’un site vitrine… Donc le prix de votre site internet dépend de votre objectif et du projet à réaliser, tout en prenant en compte votre budget.

Il existe plusieurs critères à prendre en compte pour l’estimation du coût d’un site internet :
La réalisation de la charte graphique, l’intégration et le nombre de pages, solution adaptive ou responsive design, les fonctionnalités et la programmation, le référencement…

Il existe plusieurs critères à prendre en compte pour l’estimation du coût d’un site internet :
La réalisation de la charte graphique, l’intégration et le nombre de pages, solution adaptive ou responsive design, les fonctionnalités et la programmation, le référencement…

 

1) Les différentes solutions proposées :

Les kits
Un site réalisé à partir de kit à installer en ligne avec des pages préexistantes, (images et textes à changer par le client) Convient très bien au bricoleur du dimanche…

Solution logiciel CMS
Les solutions préexistantes (logiciel libre ou privatif et template ) requiert moins de travail lors de la réalisation du site, mais implique plus de compétence pour la mise en place et la configuration d’un site en kit. Mais, ce sont des solutions plus économiques lors de la réalisation que des solutions sur mesure (charte graphique, intégration, programmation PHP/Mysql, SEO… )

Certes les solutions préexistantes sont pratiques et très économiques à la réalisation, mais la différence est dans les contraintes de maintenance ; nombreuses mise à jour des versions et des extensions, la sécurisation du logiciel, un cout qui se révèle économique à la livraison du projet mais bien plus onéreux dans la durée… (le principe des machines à café gratuites mais les filtres et le café bien plus onéreux qu’une cafetière classique)

En savoir plus : Quelle solution choisir pour votre site web

Le coût de votre site internet est calculé en fonction du nombre d’heures de travail à réaliser sur votre projet. La réalisation d’un site web implique le travail d’une équipe : chef de projet, graphiste, intégrateur, développeur, référenceur…

2) Les prestations déterminent le budget

  • Votre charte graphique a-t-elle été crée par des graphistes qui ont réalisé des maquettes spécialement pour votre projet ou est ce une charte graphique préexistante (template) adaptée et ajustée à votre projet ?
  • De même pour la programmation a-t- elle été réalisée de A à Z et optimisée pour l’administration du contenu de vos pages et bien adaptée à votre projet ?
  • Le référencement a-t-il été prévu au commencement du projet et bien optimisé pour le SEO et quel suivi de référencement (rapport) sont proposés par le prestataire ?
  • Le cout de la maintenance est il raisonnable, et bien évaluer le cout dans la durée.

Tous ces aspects techniques sont à prendre en compte pour réaliser le concept et l’estimation de votre projet. Il faut bien définir ces points avec votre prestataire.
Formellement c’est votre cahier des charges qui permet de définir vos besoins au prestataire retenu pour le projet : présentation, vos produits ou prestations, vos objectifs, stratégie, vos contraintes budgétaires…

3) Que valent les sites à prix discount ?

Depuis quelques années de nombreuses sociétés proposent de créer des sites web à partir de kits soit des solutions économiques à partir de 300€, 600€, 900€…
Est-ce vraiment la bonne affaire ?

Il est très tentant pour une TPE ou PME disposant d’un petit budget de succomber à ce type d’offres !
De tels projets peuvent être utilisés uniquement comme carte de visite et de contact, mais trop limité dans le contenu ces sites web ne répondent pas aux standards et normes du web qui limiteront l’accessibilité sur certains navigateurs, quant au référencement ; Google estime la crédibilité de votre site par la richesse de votre contenu, le nombres de pages et de mots clés, donc il y a de fortes chances de n’avoir aucune présence sur Internet avec ce type de solutions.

4) Autres aspects pour évaluer le coût de votre site web  :

  • Pourrez vous faire des modifications des pages et quel est le coût de la maintenance ?
  • Votre solution sera de type  locative ? (soit payante dans la durée et le projet ne vous appartient pas)
  • Votre solution sera de type propriétaire ? (soit payante en une seule fois lors de la commande et vous serez propriétaire)
  • Êtes-vous titulaire et propriétaire du nom de domaine ?
  • Le graphisme et fonctionnement du site est-il professionnel ou « discount » comme le prix ?
  • Et qu’en est-t-il du référencement pour ce prix ?  (premier ou inexistant sur Google ?)
  • Le site web sera-t-il une solution pérenne ?

Ces questions sont importantes pour toutes solutions proposées et surtout indispensables pour une solution économique.  Ensuite à vous de faire vos choix et critères sans oublier que l’économie réalisée sur la prestation finale se fera souvent au détriment d’élément important pour le développement de votre site (graphisme, programmation, référencement…).

Pas d’argent, pas de temps, pas d’étude, pas de visibilité !
Prendre aussi l’aspect investissement et temps, bien prendre en compte qu’une solution discount peut paraître économique au démarrage du projet, mais peut vous faire perdre beaucoup de contacts et de ventes dans la durée, et cela par une présentation et un fonctionnement de site discount…

A l’inverse, payez votre site + 10.000 € ne vous protège pas de mauvaises surprises. Par exemple, si votre site n’est pas référencé, il ne sera pas présent sur Internet.  Là aussi il s’agit d’évaluer le sérieux et la qualité du travail de votre futur prestataire.

5) Quelques conseils pour sélectionner votre prestataire

  • Avant de demander un devis définissez de manière claire et précise votre projet
  • Vérifiez les références de l’agence et surtout demander s’il y a un suivi du projet qui permet un retour sur investissement.
  • N’hésitez pas à poser toutes vos questions lors de votre contact avec le prestataire
  • Demandez plusieurs devis et comparez les offres et les prestations

Combien payer pour un site web6) Au final combien devrez vous dépenser pour votre site web ?

Il n’y a pas de réponse à cette question, cela pourrait être entre 1 000, 3 000, 15 000 euros… Tout dépend de l’ampleur du projet et du travail à réaliser, toutefois voici quelques estimations :

SITE VITRINE :

  • Présentation de la société avec photos et possibilité de contact et  de modifier une ou plusieurs pages

> Solution sur-mesure : 1 500 à 3 000 € + évolué de 3 000 € à 5 000 €
> Solution logiciel : 400 à 1000 €+ évolué 1 000 à 2500 €
> Solution locative 30 €/mois + évolué 30 à 60 €/mois

SITE MARCHAND :

  • Fiche de présentation produits, l’esthétique du site peut être très évoluée (animations, vidéos) système de paiement sécurisé, panier d’achats…

> Solution sur mesure : de 4 000 à 5 000 € + évolué 5 000 à 7 000 €
> Solution logiciel : de 2500 à 3000 € + évolué 3 000 à 6 000 €
> Solution locative 40 à 100 €/mois + évolué 100 à 150 €/mois

Quant au choix, le prix ne doit pas être le critère déterminant dans la sélection de la prestation et du prestataire. Il faut bien évaluer ses besoins pour choisir la bonne solution qui correspond à vos attentes. La création d’un site est une charge sur du long terme. Il ne faut pas oublier de prendre en compte dans votre budget tous les frais relatifs à la maintenance et l’hébergement de votre site (mise à jour, modifications etc.).

Autres articles :

Réaliser son cahier des charges pour le web

 

Enregistrer

Enregistrer

13 thoughts on “Comment évaluer le coût d’un site web ?

  1. Ping : Comment évaluer le coût d’un site web ? - Votre consultant Web : étude, conseil, accompagnement - Rennes - Bretagne Votre consultant Web : étude, conseil, accompagnement – Rennes – Bretagne
  2. Je suis d’accord avec pratiquement la totalité de l’article et je vais le recommander (sur viadeo et twitter notamment), car il répond à de nombreuses questions que les clients se posent.
    Tout fois une petite remarque:
    Un site vitrine de 5 pages n’est pas « forcément » invisible sur les moteurs de recherche (et sur le web en général). Si le site cible des requêtes peux concurrentielles, le nombre de pages ne sera pas un handicap suffisamment important pour l’empêcher de se positionner (A condition bien sûr qu’une prestation de référencement ai été prise par le client). De plus un site peu très bien vivre sans référencement car il existe beaucoup d’autres moyens de le faire connaitre (emailing, bouche à oreille, etc..).

    J’ai toujours du mal à donner des « tarifs moyens » car à mon sens il n’y en a pas. Mais je suis content de voir qu’en règle générale je rentre dans les fourchettes indiquées. Je préciserai par contre pour les sites sur mesures qu’il n’y a pas de limite de prix (vu qu’on est sur du sur mesure justement).

  3. Bonjour,
    Oui juste une réponse pour vous dire que j’apprécie votre commentaire et pour le nombre de 5 pages du site vitrine, c’est une valeur quantitative que nous avons communiqué, c’est une façon de représenter un volume de contenu…
    Et comme nous savons tous que Google comme d’autres moteurs prend en compte le contenu et vos mots clés, un site de 5 pages sera bien moins noté que ce même site de 8 ou 10 pages, d’ ou l’importance d’intégrer du contenu (informatif de préférence)…

  4. Les solutions locatives ne sont en général pas très rentables pour le client final. Car en gros, si ça ne marche pas, ça ne coûte pas trop cher. Si ça marche, ça dure longtemps, et ça finit par être plus cher. Par conséquent, prendre une solution locative, c’est parier sur l’échec… J’ai écrit un billet à ce sujet également : combien ça coute u site web ?, où je détaille en profondeur ma vision des choses.

  5. Bonjour,
    Oui je suis tout à fait d’accord avec vous les solutions locatives sont des solutions qui sont très limitées et de plus moins motivantes car pas assez d’engagement pour un retour sur investissement !
    Comme vous dites c’est quasiment voué à l’échec et une perte de temps ! c’est juste bien pour démarrer si pas de budget…

  6. Bravo,

    La fourchette de prix me semble tout à fait juste. C’est à peu pret celle qu’on pratique dans mon agence. (parfois un peu plus, parfois un peu moins)

    J’aimerais ajouter un conseil pour les futurs e-commerçants :
    Plutôt que d’investir 1000€ dans une boutique premier prix que ne fonctionnera pas, testez votre produit sur eBay. Une fois que vous aurez testé votre marché et validé votre business model, vous serez bien plus à l’aise pour investir dans une vrai boutique en ligne efficace et parfaitement équipée de tous les outils nécessaire pour travailler sérieusement.

    Attention pub 😉 :
    Les sites institutionnels Joomla
    Les sites e-commerce Magento
    Les sites qui sont montrés sur ces pages sont dans les fourchettes de prix indiquées dans cet article.

  7. Les fourchettes de prix me semblent peut être un peu hautes pour les solutions locatives. Jimdo ou Wix proposent des offres à 60E par an et 15€ par mois qui sont déjà bien fournies. Après, faut reconnaitre, comme disait Avenirer Michel que c’est bien pour démarrer, générer du trafic et éfaire évoluer un site Jimdo, c’est pas de la tarte.

    Je propose un outil excel pour évaluer le coût d’un site internet sur mon blog si jamais cela peut vous être utile.

  8. Bonjour Yassine,
    Je suis moyennement d’accord sur certains de vos critères d’évaluation des prix d’un site web, l’estimation d’un cout d’un site web c’est le volume de travail à réaliser, agence ou freelance c’est quasiment le même coût, en tant qu’agence nous facturons quasiment aux même tarifs horaire que les freelances.

    Certes ce qui peut faire la différence c’est le projet à réaliser, par exemple un site CMS (logiciel libre) WordPress, Joomla ou Prestashop un simple webmaster peut réaliser ce type de projet à moindre cout, en utilisant des templates gratuits ou payants, ce sont juste des téléchargements et un peu de configuration à faire…

    Concrètement pas besoin de pros pour réaliser ce type de site web, en contrepartie si vous devez réaliser un site web orienté besoin spécifique ou vitrine avec une charte graphique et un template personnalisé, le travail est bien différent. il faut un infographiste pour les maquettes des pages, un intégrateur pour le codage des pages et un programmeur pour les applications PHP/ MySQL.

    Certes, ce type de projet Orienté besoin spécifique ou PHP/MySQL n’a rien de comparable avec un CMS, en qualité et en temps de travail (prix) surtout s’il y a de nombreuses applications et optimisations à réaliser…

    Bref pour résumer La réalisation d’un site web de 10 pages peut couter bien plus chère qu’un site de centaines de pages…

    De même une bonne agence web facture au tarifs des freelances sont généralement

  9. Bonjour Michel,

    Vous avez tout à fait raison. Le modèle que je propose ne fait pas de différence entre site web sur mesure et CMS, alors qu’il s’agit effectivement du premier critère de définition du prix. Un wordpress de 50 pages peut coûter moins cher qu’un site vitrine de 5 pages. Je vais essayer d’améliorer le modèle pour en tenir compte.

    Pour l’écart de tarification entre agences et freelances, l’objectif était mettre en évidence les écarts en matière de tarifs journalier. Et même si certains freelances facturent leurs journées de travail bien plus cher qu’une agence, ce n’est pas la norme. Par définition, l’agence a des coûts de structure, qui font qu’à niveau égal, elle sera théoriquement plus cher qu’un freelance. Ces frais de structure se traduisent généralement pour le client par un meilleur suivi du projet (et donc moins de temps perdu à rappeler les spécifications et les deadlines par mail… ).

    En tout cas, merci bcp pour votre retour !

  10. Bonjour Yassine,
    Oui c’est vrai qu’un freelance sera un peu moins onéreux pour un travail précis, c’est à dire si besoin d’intervenir juste sur le graphisme, un freelance conviendra bien, cependant pour le projet et la réalisation d’un site web… Un freelance, ne peut pas répondre à cette demande, du moins il y répondra partiellement en réalisant bien ses compétences en graphisme, mais en rognant la partie intégration et optimisation des pages (seo), de même pour la partie conseil et conduite du projet (stratégie internet, réseaux sociaux…) Actuellement la majorité des agences web travaillent parfois en réseaux un peu comme nous, parfois avec des partenaires freelance, cela limite considérablement les couts, et l’avantage sommes bien plus compétent qu’un seul spécialiste freelance…

    Faire appel à un freelance pour faire un petit site web ou installer un petit CMS ok, mais pour réaliser un site web PHP/Mysql qui réponde au standard du web, impossible : Un graphiste n’est pas un intégrateur et de même pour le programmeur, le référenceur, le chef de projet…

    S’il fallait comparer disons qu’une agence c’est un peu le médecin généraliste, celui qui vous oriente vers plusieurs médecins spécialistes pour résoudre les problèmes… (je ne sais pas si c’est un bon exemple le business de la médecine 😉 )

    Maintenant ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire appel à des freelances, surtout qu’aujourd’hui le contexte économique pousse à développer ces statuts de freelance. Freelance est une bon statut et j’encourage les jeunes à le devenir c’est très formateur, mais le travail en réseaux est fortement conseillé pour s’en sortir…

  11. Bonjour,

    Je suis plutôt d’accord concernant la fourchette de prix.

    Pour la distinction « site sur mesure » / « cms », je rajouterai quelques nuances. Des
    sites réalisés avec des solutions CMS peut revenir très cher également, tout dépend du niveau de qualité et de personnalisation.

    Par exemple, un site vitrine WordPress de 30 pages statiques, à priori aucune difficultés techniques.. mais :
    – création d’une identité graphique sur mesure avec logo (1500 €)
    – création d’un template sur mesure (750 €)
    – rédaction de 40 pages non pris en charge par le clients avec du contenu de qualité pour le référencement (1500 €)

    On est déjà à 3750 € sans recherche de visuels, sans fonctionnalités, sans référencement etc…

    Je suis d’accord, les paramètres sont nombreux pour fixer le prix d’un site.
    Pour faire comprendre cela aux clients il reste à produire des devis très détaillés ou à éduquer les gens via des outils de simulation comme (Doneo, Sergent Web..) au moins les gens sauront sur quoi les développeurs passent du temps (et aussi pourquoi), et que quand ils y passent 15-20 jours .. cela a un prix 😉

  12. Bonjour Adrien,
    Oui en effet les tarifs d’un site web changent en fonction du temps de travail à réaliser, malheureusement la majorité des clients veulent des sites personnalisés, mais ne savent pas évaluer le travail à réaliser : (graphisme, intégration, programmation, référencement…)

    En faite, aujourd’hui la majorité des clients se basent sur les prix et les rapports qu’ils ont avec le prestataire, ils ne prennent pas bien le temps d’évaluer les prestations et ne voit pas ce qu’une agence ou prestataire, pourrait leur faire gagner avec la partie conseil et suivi marketing…

    De plus, depuis ces dernières années l’industrie des sites web à complètement perturbée le marché du web, les clients ne trouvent plus de motivation a investir dans un site web, alors qu’ils pensent trouver des solutions low cost presque gratuites…

    Au final, un site web c’est comme tout autre produit, il y a ceux qui consomment et ils y a ceux qui investissent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − seize =