E-pub : Les idées reçues qui ne font pas gagner !

Parfois il est difficile de transposer les vérités de la vie courante, à celles du Net, surtout lorsque l’argent est en jeu. Il arrive souvent de transposer (consciemment ou pas) des vérités et de les prendre au pied de la lettre via le Net. Cependant attention aux idées reçues, elles peuvent parfois causer la perte de votre activité web. Malheureusement les idées reçues sont difficiles à combattre. Voici un tour d’horizon des idées les plus persistantes.

  • Idée reçue n°1 : Le nombre de visiteurs est le facteur absolu pour vendre plus.

L’idée la plus difficile à combattre est souvent peu représentative de l’image qu’on s’en fait. Par exemple vous pouvez penser dans les boutiques « physiques » : plus y a de visiteurs dans la boutique, plus on vend! Cependant, l’agencement et la décoration d’une boutique ne feront pas vendre des articles démodés, ou trop chères…

De même attirer des centaines de visiteurs sur votre site web ne sert à rien si les internautes ne viennent pas commander ou acheter, a fortiori, il est inutile de promouvoir un site qui n’incite pas à l’achat.

  • Idée reçue n°2 : Prendre son cas personnel ou celui de son entourage pour une généralité.

Ce sont les fameux « un ami m’a dit que… », « me concernant, je fais toujours de cette manière »…

Vous souhaitez vendre, ou besoin de conseil dans votre activité, privilégier les conseils d’expert aux recettes de cuisine…

De plus, il est difficile d’établir une même stratégie de comportement pour toutes les visiteurs du site, lors des manques faites prévaloir votre bon sens, intuition et votre expérience.

  • Idée reçue n°3 : L’utilisation de statistiques n’apporte rien de particulier a votre activité Internet.

Attention l’utilisation des statistiques est un facteur déterminant à l’évolution de votre site et de votre trafic. En effet, sur le net vous ne pouvez pas « voir » ni « sentir » les internautes, seulement l’analyse des statistiques permet de connaître le comportement et déterminer le profil des internautes: Ceux qu’ils font ? D’où viennent-ils ?

Les statistiques apportent des réponses claires, chiffrées et indubitables, des renseignements indispensables, lors de la création de votre projet penser y!

  • Idée reçue n°4 : L’investissement tous azimuts fait marcher votre activité sur le Net.

L’investissement doit répondre à des besoins et des problématiques ! pour cela penser toujours de vérifier votre investissement avec la rentabilité du projet ! Comme tout investissement de l’entreprise, l’investissement sur le Net est à contrôler. Seul l’investissement à long terme peut être envisagé et penser à l’analyser dans sa globalité pour atteindre une cohérence.

  • Idée reçue n°5 : Un site est beau, donc, il va réussir.

Dans son essence même, le beau est subjectif, et a contrario, ce qui est beau ne fait pas forcément vendre, même si le beau est un atout certain. Ce qui est entendu, c’est qu’en dehors de toute considération graphique, le site devrait répondre avant tout aux attentes des visiteurs et à vos attentes commerciales. Enfin, l’aspect graphique doit répondre à des exigences en terme d’utilisabilité (ergonomie). Un beau site, mais difficile d’utilisation ne sera pas rentable (voir aussi les articles sur le webdesign : la typographie et l’agencement des couleurs).

  • Idée reçue n° 6 : Le site est en ligne, il n’y a plus qu’à attendre les visites.

Au lancement, votre site est en ligne, sans le faire connaître c’est un site parmi des milliers d’autres, personne ne vous rendra visite, vous ne recevrez aucune commande et tous vos efforts n’aboutiront pas. Pour cela, l’aspect promotionnel devra être préparé et budgété dès l’avant-projet.

  • Idée reçue n°7 : Les visiteurs sont présents, il n’y a plus qu’à attendre les commandes.

Penser à actualiser souvent votre boutique en ligne newsletter, contenu des rubriques, le but étant de capter l’attention des internautes et de fidéliser vos clients. Un site vétuste est une boutique en perdition, vous devez actualiser régulièrement votre site et votre stock pour avoir des bons résultats !

  • Idée reçue n°8 : Il y a déjà des concurrents sur le créneau, donc le site va décoller.

Voici quelques réponses pour contredire cette idée reçue. Qui sont vos concurrents ? Quel est leur positionnement ? Combien ont-ils de visiteurs ? Quels budget marketing sont-ils capables de déployer ? Comment sont-ils rentables ? C’est après une veille concurrentielle que vous pouvez évaluer votre activité et stratégie web.

  • Idée reçue n°9 : Votre site ne décolle pas, il n’est pas question d’investir plus !

Votre site ne décolle pas, pour une ou des raisons suivantes… Avant de déclarer forfait,  chercher la source de cet échec! Replacer vous dans vos objectifs de pré-projet : Le site atteint il bien l’objectif inscrit dans le cahier des charges et votre business plan ? Ce marché ou secteur sont il toujours porteur ? quelle est la tendance économique ? Seules des réponses vous permettrons de faire le bon choix et mettre tout en œuvre pour que votre site décolle.

Lors de la première année, fixez vous des objectifs 2 ou 3 fois inférieurs à ce que vous attendez, vous ne serez pas déçu, un site met du temps à décoller et l’évolution d’un site est progressive.

  • Idée reçue n°10 : Un site multilingue permettra dès le départ d’augmenter les ventes.

Cette approche n’est pas forcément vraie. Un site multilingue, c’est dans un premier temps des coûts supplémentaires non négligeables. Ensuite, si le concept fonctionne dans un pays, il n’est pas certain qu’il fonctionne dans un autre contexte (aspects culturels, de concurrence, etc…).

  • Idée reçue n°11 : Tout est dit dans le site mais les commandes n’arrivent pas.

Avez-vous commencé par établir un positionnement et cibler des visiteurs particuliers ? Si rien de tout ça, il est temps de changer et de définir une stratégie. Par l’intermédiaire d’un seul site vous pouvez difficilement vous  adresser à un large panel de visiteurs. Tout dire, c’est souvent ne pas répondre à l’essentiel des attentes des internautes vers lesquelles vous souhaitez prospecter.

Pour conclure n’oubliez pas :

Vous n’êtes pas seul à vous lancer dans une boutique en ligne, cela exige une bonne participation !

Dévouez vous sérieusement à votre activité et acceptez que le succès sur Internet est un processus lent, sachez que tout est possible,  vous pouvez facilement réussir votre boutique sur le Net, nombreux l’on fait!

 

Nos autres articles:

1 thought on “E-pub : Les idées reçues qui ne font pas gagner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × cinq =